Image default
Enseignement et formation

Qu’est-ce qui fait un bon tuteur scolaire ?

Un tuteur scolaire a pour mission de favoriser la réussite d’un élève en lui apportant un accompagnement adapté à ses besoins et à sa personne. Ainsi, un bon tuteur doit présenter certaines qualités importantes. Autrement, il ne pourra pas mener à bien sa mission. Quelles sont donc les qualités qui font un bon tuteur ?

La communication

Pour être un bon tuteur scolaire, il faut obligatoirement savoir communiquer. En effet, le tuteur est appelé à encadrer un enfant et lui fournir les notions dont il aura besoin pour mieux assimiler ses matières et produire des résultats intéressants. C’est toute une charge qui repose donc sur le tuteur. Mais si le lien n’est pas correctement établi entre l’élève et le tuteur, le résultat escompté ne saurait être atteint. Le tuteur doit avoir des aptitudes de communications exceptionnelles pour être efficaces dans son travail.

En effet, la communication est la base de toute pédagogie. Pour enseigner, il faut communiquer. Pour comprendre les attentes et les besoins de l’enfant, il faut communiquer avec lui. C’est ainsi qu’on peut détecter quelles sont ses lacunes et déterminer les voies et moyens qui vont permettre de combler lesdites lacunes. Plusieurs plateformes proposent par ailleurs des tuteurs très compétents en matière de communication. A titre illustratif, on peut citer la plateforme Académie du Succès.

L’ouverture d’esprit

Les enfants sont généralement fermés et ne permettent pas à tout le monde de rentrer dans leur zone de sécurité. Le tuteur doit cependant trouver les moyens de franchir cette zone de sécurité et s’impliquer dans le monde de l’enfant afin de pouvoir reconnaître ses difficultés et lui apporter l’aide adéquate. Dans cette optique, il est primordial que le tuteur fasse preuve d’une grande ouverture d’esprit.

L’ouverture d’esprit signifie avant tout que le tuteur comprend qu’une personne peut être complexe et que les personnalités changent d’un enfant à un autre. Les enfants peuvent parfois être capricieux. Le tuteur doit comprendre ce fait et, grâce à son ouverture d’esprit, déterminer comment établir le lien avec l’enfant en allant au-delà des défauts de ce dernier. L’ouverture d’esprit implique donc une grande faculté de comprendre l’enfant.

En outre, l’ouverture d’esprit implique également l’humilité. Un enfant a besoin d’être respecté malgré son jeune âge afin de se sentir en confiance. Ensuite, il faut savoir reconnaître ses propres limites et éviter de donner des explications imprécises voire incorrectes à l’enfant lorsqu’il pose certaines questions dont on ne détient pas les réponses.

Être qualifié

La première mission d’un tuteur scolaire est d’apporter une plus-value en matière de connaissances. Le tuteur doit donc être qualifié dans les matières qu’il enseigne. Cependant, la qualification ne suppose pas forcément de grands diplômes. Un tuteur qualifié a juste suffisamment de connaissances et les bonnes méthodologies dont l’enfant a besoin.

Par ailleurs, la qualification d’un enseignant se situe à deux niveaux. En premier lieu, il doit avoir le savoir nécessaire pour apprendre les notions essentielles à l’enfant. D’un autre côté, il faut savoir qu’un bon tuteur est un bon pédagogue. En effet, une chose est de connaître et une autre est de savoir dispenser la connaissance. Savoir enseigner est une qualité essentielle pour un tuteur. Certains suivent même des formations pour être de bons pédagogues. Ils ont donc la qualification nécessaire pour répondre aux besoins en accompagnement académique des enfants.

Related posts

Quelles formations d’anglais choisir ? En ligne ou en présentiel ?

sophie

Pour vos présentations : pitchez vos idées

Journal

À la découverte du BTS commerce international

sophie

Le tableau blanc interactif

sophie

Tout savoir sur la formation nacelle

sophie

5 bénéfices pour votre service clientele d’une formation en relation client

Oscar

La pâtisserie, un métier succulent

sophie

Feu vert sur les études dédiées à l’environnement

Journal