Enseignement et formation

La pâtisserie, un métier succulent

La pâtisserie, un métier succulent
Notez cet article

Faire des pâtisseries demande un talent particulier. Toutefois, il est plus aisé d’évoluer dans ce domaine en ayant la conviction et en procédant de la bonne manière. Si le métier de pâtissier vous intéresse et que vous pensez avoir les qualités requises pour faire passer vos compétences au niveau supérieur, voici un avant-goût des différents points à savoir et à prendre en compte pour devenir un chef pâtissier professionnel.

Être un bon pâtissier

Lors des événements festifs (fête familiale, mariage, salon, conférence…) ou dans les hôtels, restaurants et boulangeries, le chef pâtissier est constamment sollicité. Il s’agit entre autres d’un métier qui connaît un pic d’activité et il rapporte bien. En somme, le travail consiste à réaliser et à confectionner des recettes sucrées dédiées à la vente (gâteaux, cakes, tartes, croissants, chocolats, etc.) et/ou aux différentes occasions. Au quotidien, le pâtissier conçoit des menus, prépare le budget pour les ingrédients, développe et teste de nouvelles recettes, supervise ses apprentis et peut être amené à travailler avec d’autres chefs.

Sa spécialité a trait essentiellement au sucré, mais un bon pâtissier doit également proposer des produits, à la fois populaires en  leur apportant une touche d’originalité. Il doit savoir mélanger les goûts pour créer des saveurs gourmandes de quoi émouvoir les papilles des petits comme des grands. Allant des plus classiques aux recettes les plus récentes et originales, le pâtissier doit être capable de fournir des buffets sucrés pour satisfaire tous les convives.

Certaines qualités sont aussi indispensables pour devenir pâtissier, à savoir la rigueur, le sens de la créativité, la capacité relationnelle, la précision, l’organisation d’entreprise ou encore la connaissance des droits du travail et la comptabilité.

Les formations à suivre

Avant de se lancer dans cette aventure, les apprentis pâtissiers doivent déjà avoir une idée de ce qu’ils veulent faire, le niveau d’éducation et les compétences requises sans oublier le salaire auquel ils prétendent.

Pour ce qui est de la formation pâtissier, les débutants doivent d’abord passer un CAP Pâtisserie pour pouvoir postuler à la MC Pâtisserie, chocolaterie, confiserie ou glacerie.

En principe, la formation en pâtisserie représente une année de cursus et 16 semaines de travail en entreprise pour renforcer les compétences du pâtissier.

Par ailleurs, des cours de pâtisserie permettent de se perfectionner et de décrocher un BAC+2 avec un brevet de maîtrise en pâtisserie, confiseur, glacier, traiteur.

Related posts

Qu’est-ce qui fait un bon tuteur scolaire ?

Feu vert sur les études dédiées à l’environnement

Le tableau blanc interactif