Image default
Famille et santé

Le fauteuil roulant électrique pour une meilleure mobilité

Le fauteuil roulant électrique a été inventé pour aider les personnes à mobilité réduite à gagner en autonomie. Les modèles électriques permettent de gagner encore plus en liberté étant donné qu’ils permettent de se mouvoir sans aucune assistance.

Quelle prescription pour un fauteuil électrique ?

C’est au médecin de délivrer la prescription pour un fauteuil roulant. Cette prescription doit mentionner s’il faut un achat ou une location et s’il s’agit d’un fauteuil électrique ou manuel. La prescription fait également mention des caractéristiques (pliant, inclinable, etc.) du fauteuil ainsi que des options dont il peut avoir besoin (appui-tête, repose-pieds, etc.). Le médecin doit logiquement prendre en considération les réels besoins de son patient dans cette prescription. Le modèle qu’il propose doit être adapté à l’environnement du patient. Dans le cas contraire, ce sera à ce dernier d’aménager son logement selon la situation. Le choix du fauteuil roulant électrique revient en général au médecin s’il pense qu’il s’agit de la meilleure solution de déplacement pour le patient. Une demande d’entente préalable est toutefois nécessaire si le fauteuil roulant électrique est prescrit. Cette demande d’entente sera présentée sous forme de document qui atteste de la conformité du modèle choisi par rapport aux besoins du patient. Le document doit également mentionner les caractéristiques du fauteuil ainsi que la capacité du patient à le maîtriser.

Achat ou location ?

Un fauteuil roulant électrique est logiquement plus onéreux qu’un fauteuil roulant manuel. Ce dernier peut s’obtenir à partir de 300 € tandis que le prix d’un modèle électrique commence à partir de 1 000 €. Selon les équipements qu’il faudra ensuite y installer, un fauteuil (même manuel) peut coûter jusqu’à 6 000 €. Si la perte de mobilité est permanente ou peut s’étaler sur une longue durée, l’achat d’un fauteuil roulant électrique peut être nécessaire, mais sera assez onéreux. Il est cependant possible de bénéficier d’une prise en charge provenant de la santé sociale. La prescription détaillée du fauteuil sera alors requise et le montant de la prise en charge dépendra du type de fauteuil prescrit. Pour le cas des fauteuils électriques, cette prise en charge est comprise entre 2 700 € et 3 900 €. Pour les pertes de mobilité temporaire, il est plus sage de louer uniquement le fauteuil. Les fournisseurs de matériels médicaux et les hôpitaux proposent en effet des services de location de fauteuil. Les frais de location pourront en plus être pris en charge partiellement par votre mutuelle de santé ou par la maison de l’automne (ancien MDPH).

Quel modèle choisir ?

Tout comme les fauteuils manuels, les versions électriques se déclinent en différentes variétés. Le site www.acekare.com propose justement différentes solutions pour pouvoir répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. Il existe par exemple 4 types de motorisations possibles sur les fauteuils électriques. Un fauteuil à traction est de ce fait équipé de deux roues avant motrices. Sur un fauteuil à propulsion, ce sont les roues arrière qui sont motrices. Le choix est à effectuer selon le confort de conduite qu’ils peuvent procurer. Le boîtier de commande est un autre point qui varie selon les modèles. Certains fauteuils sont par exemple équipés uniquement de commandes simples permettant le déplacement. Sur d’autres modèles conçus pour les personnes avec des handicaps plus sévères, il peut y avoir des boutons permettant des actions supplémentaires. Enfin, il ne faut pas oublier l’autonomie de la batterie. La plupart des modèles électriques sont conçus pour de simples déplacements en intérieur et ont par conséquent une autonomie modeste. À part ces caractéristiques propres au modèle électrique, il faut également faire attention au confort apporté par le dispositif. Le fauteuil à choisir doit ainsi avoir une largeur, une profondeur d’assise et une hauteur de dossier adaptée à la personne qui l’utilise. En résumé, il faut tenir compte de la morphologie de la personne et des besoins liés à son handicap lors du choix du fauteuil roulant électrique. De plus, que ce soit pour un achat ou une location, il est possible de bénéficier de différentes aides financières sur ce type de fauteuil.

Related posts

Comment décorer les abords de sa maison ?

Josiane

Les implants scellés, qu’est-ce que c’est ?

Claude

La sophrologie : Une technique de relaxation qui refait surface

sophie

3 conseils pour détecter des indices d’amiante

administrateur

S’épanouir avec Happiness Therapies

Beatrice

Quelles sont les aides possibles en cas de maladie rare ?

Journal

Quel modèle d’extracteur de jus choisir ?

sophie

Les étapes à suivre pour bien faire une extension à bande

Claude

Quelles pistes de développement pour bien vieillir à domicile ?

Christophe