Non classé

Comment être conforme au RGPD ?

La conformité au RGPD offre de nombreux avantages à l’entreprise. Elle permet de mieux gérer l’organisation, d’améliorer la sécurité des données et de renforcer les relations avec les partenaires et les clients. En effet, ce nouveau règlement européen sur la protection des données est un véritable atout économique pour l’entité. Elle protège également la vie privée des internautes. Face aux nouvelles technologies à Marseille, l’assistance d’un avocat peut être favorable pour la détermination d’une politique de protection de données. Cette assistance garantit également une croissance harmonieuse pour l’organisation.

Mise en conformité RGPD : comment ça fonctionne ?

A Marseille, pour la mise en conformité au RGPD, l’organisme doit procéder à la cartographie des traitements des données personnelles. Il convient ainsi de définir les conditions sur :

  • La nécessité du traitement
  • La pertinence des flux de données instaurés
  • La mise à jour et les garanties des solutions logicielles
  • La précision des contrats établis avec les sous-traitants par rapport à la protection des données
  • L’utilité des données (les supprimer en cas d’inutilité)

Pour la mise en conformité, le recensement des traitements des données est donc une opportunité de vérifier ou d’instaurer des processus de collaboration entre les acteurs concernés par le RGPD : un avocat du service juridique, les différents départements opérationnels et le département informatique.

Etre conforme au RGPD : comment procéder ?

  1. Cartographier

Selon l’article 30 du RGPD, le registre comporte les conditions relatives aux traitements des données, notamment en ce qui concerne les finalités poursuivies par l’entité, comme la prospection commerciale ou la gestion de recrutement.

Il convient de noter les caractéristiques des données (durées de conservation, catégories des destinataires) et les techniques de sécurisation des outils de traitements.

  1. Désigner un DPO

Le DPO (Data Protection Officer) est le délégué en charge de la protection des données. En tant que conseiller, contrôleur et agent sensibilisateur, il doit avoir des connaissances techniques et juridiques. Le DPO peut être une personne interne à l’organisation ou un prestataire externe.

  1. Mettre en œuvre un plan d’action

Afin que les résultats de l’analyse de conformité soient programmés ou appliqués, le pilotage de la mise en conformité est indispensable.

  1. Former le personnel

Pour que la mise en conformité RGPD soit comprise et adhérée par l’ensemble du personnel, une formation interne est nécessaire. La formation du personnel fait partie des étapes organisationnelles à suivre pour la protection de la vie privée.

A l’issue de la formation, des supports techniques sont attribués à chaque acteur de l’organisation.

Related posts

Faire le bon choix en matière de serrurier

Choisir ses lacets : une étape essentielle

Location de véhicule : tout ce qu’il faut savoir