Famille et santé

3 conseils pour détecter des indices d’amiante

3 conseils pour détecter des indices d’amiante
Notez cet article

Comment détecter des indices d’amiante ?

Auparavant, il était courant d’utiliser de l’amiante pour isoler son logement. Cependant, au milieu des années 1980, nous nous sommes rendus compte que ce matériau pouvait avoir de graves conséquences sur la santé. En inhalant de l’amiante, vous avez plus de chances de développer un cancer et d’avoir une maladie respiratoire. Pour s’assurer que votre logement n’a pas été construit avec de l’amiante, vous avez la possibilité d’identifier les signes.

Vérifier l’année de construction de son habitation

Les constructeurs ont utilisé l’amiante en abondance entre les années 1920 et 1980. Si votre maison date de ces années, vous pouvez quasiment avoir l’assurance que ce matériau se trouve sous votre toiture. Généralement, l’amiante est mise dans les fils électriques pour créer une barrière anti-feu, dans les canalisations, dans les murs et dans les planchers. Le but est bien évidemment d’isoler le logement du froid de l’hiver et de la chaleur. Effectivement, cela est efficace, mais particulièrement dangereux sur la santé à long terme.

Mais restez vigilant. Il n’y a pas que dans les logements que l’amiante est omniprésente. On peut également en trouver dans de vieux sèche-cheveux et dans les chauffe-eau au gaz qui datent de plusieurs années.

Si vos appareils et votre maison datent du début des années 1990, il y a des chances pour qu’il n’y ait pas d’amiante. Le Québec a formellement interdit son utilisation en 1990, mais les flocages ont par exemple eu plusieurs années de dérogation.

Identifier les dégradations de l’amiante

Les particules d’amiante sont invisibles à l’œil nu. Il est donc impossible de détecter sa présence. Toutefois, vous devriez être capable de reconnaître les signes de sa dégradation. Au fur et à mesure du temps, les experts se sont rendus compte qu’en vérité, l’amiante n’est pas dangereuse si elle est neuve. Par contre, si elle est en mauvais état, toutes ses particules vont s’envoler et venir se loger directement dans vos poumons.

Pour s’assurer du bon état de votre amiante, il est indispensable de faire régulièrement le tour de toutes vos installations où elle peut potentiellement être présente. À la moindre zone poussiéreuse dans une canalisation, à la moindre fissure du carrelage ou au moindre effritement du mur, il faut appeler un professionnel pour en avoir le cœur net. Comme le matériau peut avoir de graves conséquences sur la santé, il ne faut pas traîner à faire le nécessaire.

Demander un test à un professionnel

Il n’est pas évident d’effectuer un diagnostic vous-même si vous n’avez aucune compétence dans le domaine du bâtiment. Au contraire, vous pouvez même dégrader le matériau et répandre de la poussière. Dans ce cas, un professionnel peut se déplacer à votre domicile pour effectuer un test d’amiantes. Il est le seul capable de vous dire avec exactitude si vos dégradations sont dues à de l’amiante et il peut la manipuler sans aucun risque pour sa santé grâce à un équipement spécial.

Si vous remplissez les deux critères ci-dessus, vous avez l’obligation morale de réaliser un test d’amiante avant d’entamer de lourds travaux qui peuvent perturber l’amiante et venir la dégrader.

Related posts

La définition d’une couronne dentaire

Infusion cbd : pourquoi en consommer

Effacement des cernes au moyen d’acide hyaluronique